Quel est votre problème ?

Y’en a marre ! : l’hoax du permis passé avant 1992


Une rumeur urbaine, largement relayée sur la toile annonce que les permis de conduire passés avant 1992 seraient octroyés de façon définitive (comme un bac, peut on lire…).

 

La conséquence : les permis de plus de 19 ans ne seraient pas soumis aux retraits de points (et annulation) et ne pourraient pas être annulés.

 

Fausse information pour 3 raisons


  1. En premier lieu, lors des travaux parlementaires le législateur ne faisant aucune distinction entre les permis obtenus avant l’entrée en vigueur de la loi et ceux obtenus après.

  2. Ensuite, La loi n°89-469 du 10 Juillet 1989 a institué le permis à points dans son article 21 : « Les permis de conduire en cours de validité à la date d’entrée en vigueur de ce texte (25 Juin 1992) seront affectés d’office du nombre de points prévu à l’article L. 11 du Code la Route » ; soit 12 points.

  3. Enfin, le principe de non-rétroactivité des lois en droit français souffre de plusieurs exceptions dont celle des mesures dites « impératives » d’ordre public dont la sécurité routière fait partie. Nul ne peut y déroger.


Les conséquences de ce bobard :

Quelques crédules ont cru pouvoir soutenir devant les Tribunaux Correctionnels que leur permis était permanent et par conséquent, même en l’absence de point, ils conduisaient légalement.
Des peines de prison avec sursis et de fortes amendes ont sanctionnés cette stupide et dérisoire défense.

Les vraies solutions :

Et pourtant de vraies solutions existent!
La loi de 1992 est si complexe qu’elle permet de prendre l’Administration à son propre piège pour récupérer ses 12 points ou rendre l’invalidation du permis impossible. Il existe pas moins de 40 vices de procédure :
Par exemple, les Préfectures s’affranchissent illégalement de leurs devoirs légaux vis a vis des automobilistes en « omettant » volontairement d’adresser les formulaires d’avertissement de retrait de points aux conducteurs.

En résumé, attention aux légendaires urbaines, le Code de la Route c’est une affaire de experts !

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à répondre à votre demande, par le responsable de traitement du cabinet de Maître IOSCA. Elles seront conservées pendant 3 ans à compter de leur collecte par le service informatique du cabinet de Mr Iosca ou du dernier contact émanant de votre part.

Conformément à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, et du Règlement Général sur la protection des données personnelles du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression, de limitation, de portabilité (lorsqu’il s’applique) et d’opposition aux informations qui vous concernent. Vous pouvez exercer ces droits en vous adressant au cabinet de Maître IOSCA, 40 Boulevard Malesherbes – 75008 Paris. Vous disposez également du droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL.