posez-moi directement votre question :06 07 08 09 11 | 01 44 39 93 90





Please leave this field empty.

Comment être sûr de ne pas se faire confisquer sa voiture en cas d’excès de vitesse supérieur à 50 km/h?

Maître Iosca, Avocat au Barreau de Paris et expert du code de la route :

Tous les conducteurs de grosse cylindrée savent que l’excès de vitesse de plus de 50 km/h au dessus de la vitesse autorisée peut couter très cher, entre 300 et 1 million d’euros en fonction du prix de la voiture. En effet, la loi prévoit outre la suspension jusqu’à 3 ans du permis, les 6 points et 1 500 euros d’amende… la confiscation du véhicule au profit des douanes! En voilà une belle amende (d’autant qu’il s’agit d’une double peine tant critiquée – en période électorale – par tous nos politiques). Mais il existe un moyen infaillible pour ne pas prendre ce risque : ne pas apparaître sur la carte grise. Mieux : immatriculer votre auto au nom d’un enfant est le seul moyen garantissant qu’un Parquetier zélé ne puisse requérir une peine disproportionnée, délirante mais légale. L’objet de la commission de l’infraction se trouvant (administrativement) hors de votre patrimoine il n’est pas possible de le confisquer, mais vous restez propriétaire et déduisez vos frais kilométrique. Encore plus fin (et parfaitement légal), choisissez de préférence une petite fille si vous êtes un homme et vice versa afin qu’il n’y ait aucun doute possible en cas de photos. Le plus simple sera de demander à votre concessionnaire de faire cette démarche avec la carte d’identité enfantine fournie, cela vous évitera de vous heurter à un personnel préfectoral peu formé, refusant péremptoirement et sans raison cette immatriculation. Enfin, et c’est certainement le plus délicieux argument, vous ne recevrez jamais aucune perte de point, puisque le préalable de base pour tout retrait ce n’est pas que l’infraction soit commise mais que le permis de conduire existe.

© Cabinet d’Avocat IOSCA | Mention légales